Aude et Anthony ont respectivement 27 et 25 ans. Libertins, ils entretiennent avec Annie et Serge, de vingt ans leurs aînés, une relation coquine particulière.

L’idée du libertinage, ça vous est venu comment ?

  • Aude – Nous sortons ensemble depuis le lycée. Quand j’ai fêté mes vingt-cinq ans, je me suis rendue compte que je n’avais rien connu d’autre qu’Anthony sur le plan sexuel. Et comme ça faisait longtemps qu’il parlait de libérer un peu notre couple, il m’a semblé que l’échangisme pouvait nous convenir.
  • Anthony – Je nous ai inscrits sur un site de rencontres libertines. Au début, aucun couple ne semblait convenir à Aude. Et puis, nous avons discuté avec Annie et Serge, qui se sont montrés très patients, pas du tout pressants. Un jour, l’air de rien, Aude m’a dit qu’elle les avait invités chez nous pour boire un verre.

Comment s’est passée cette première rencontre ?

  • Anthony – Très bien ! Annie était encore plus belle en vrai que sur les photos et Serge et Aude se sont tout de suite parfaitement entendus.
  • Aude – Ce soir là, nous nous sommes contentés d’une partie de cartes façon « strip-tease » et nous nous sommes massés les uns les autres. Anthony s’est montré réticent à cause de la bisexualité de Serge. C’est pour ça que nous ne sommes pas allés plus loin. Quand ils sont partis, nous avons fait l’amour comme des dingues pendant toute la nuit, et nous savons qu’eux ont fait la même chose en rentrant chez eux.

Anthony, tu n’étais pas du tout bi avant de rencontrer Annie et Serge ?

  • Anthony – En tout cas, je ne le savais pas. Puis, j’ai laissé Serge me caresser un peu, me sucer et j’ai aimé ça. Je viens d’un milieu où on n’aime pas trop les « pédés ». Mais vraiment, j’apprécie les caresses entre hommes et je suis fier d’avoir su dépasser mes a priori.
  • Aude – J’adore voir mon homme caresser un autre homme. Le fantasme numéro un des mecs, ce sont les lesbiennes. Et bien moi, ce sont les gays.

Et toi, tu es bisexuelle ?

  • Aude – J’avais moins de réticences au départ qu’Anthony. Et Annie a su me montrer ce que j’aimais avec une femme, et ce qu’elle aimait elle aussi. Ça s’est fait plus simplement qu’entre Serge et Anthony.

La bisexualité, c’est ce qu’ils vous ont appris ?

  • Aude – Ils nous ont initiés à bien plus que ça. Notre premier côte-à-côte, c’était avec eux, notre première sortie en club, notre première partie carrée, notre première orgie libertine, avec eux aussi.
  • Anthony – Très vite, nous avons eu confiance en eux. Nous les avons laissés faire, nous les avons suivis dans leurs délires libertins. Ça montait petit à petit, vers des choses de plus en plus osées. Ils savaient être patients…
  • Aude – Ils ont mis un temps fou à nous convaincre d’aller dans un club échangiste. Anthony trouvait que c’était des lieux pour pervers (rires). Finalement, ils ont choisi une soirée « couples ». Après avoir beaucoup dansé, et nous être exhibés sur la piste, nous sommes allés faire une partie carrée sur un grand lit dans un espace ouvert.
  • Anthony – Très vite, nous avons été rejoints par d’autres couples. Ça s’est fait tellement progressivement que nous ne nous sommes pas tout de suite rendus compte que le plan à quatre virait à l’orgie. Nous nous sommes amusés comme ça toute la nuit. Quand nous avons quitté le lit, nous nous sommes aperçus qu’Annie et Serge étaient repartis depuis belle lurette !
  • Aude – Le lendemain, ils nous ont appelés pour savoir si l’expérience nous avait plus.

Et ? Verdict ?

  • Aude – Oui ! Ça a même totalement changé notre vision du sexe. Depuis, nous osons sortir en club sans eux et nous draguons d’autres couples.
  • Anthony – Mais ils restent nos préférés !

Vous pourriez dire pourquoi ?

  • Aude – Il y a une vraie complicité. Ils savent ce qu’on aime, et nous savons ce qu’ils apprécient. Et c’est toujours sympa de leur montrer que nous avons passé un nouveau cran, que nous avons de moins en moins de tabous, tout comme eux.
  • Anthony – En plus, j’avoue que, comme beaucoup de couples ne pratiquent pas la bisexualité masculine, ça me plaît beaucoup de m’encanailler avec Serge… parce que j’y ai pris goût, et que je n’en ai pas honte du tout. Bien au contraire. J’adore faire de la provoc’ avec lui dans les lieux libertins.
  • Aude – Et moi, je peux mater mon mec avec un autre homme. Je suis sûre que plein de filles en rêvent en secret !