Lucas, apprend  par l’intermédiaire de son ami Paul, que sa femme Elodie, le trompe  dés qu’il a le dos tourné , avec un voisin.

Il décide avec l’aide de son ami de  leurs  tendres un piège .

Pour cela, ils se rendent chez le fameux voisin et menace de dévoiler ses écarts extra conjugaux a sa femme si il ne rentre pas dans leur jeu.

Tout penaud  le  voisin accepte par obligation.

Lucas annonce a sa femme que le lendemain comme il est en repos qu’ il se rendra a la pèche pour la ajournée ..

Elodie  se frotte les mains, elle a la une superbe occasion de se faire défoncer  une bonne partie de la journée .

Elle contact  son amant et lui annonce la bonne nouvelle.

Juste avant le départ de  son mari, elle s’attarde dans la salle de bain.

Dès que Lucas est sorti pour la prétendue partie de pèche, le voisin a l’affût arrive.

Il embrasse fougueusement Elodie et lui propose un jeu érotique.

Le jeu consiste qu’une fois qu’elle sera nue , il lui attachera les poignets aux montants du lit et il lui placera un foulard sur les yeux, que sous aucun prétextes  elle devra tenter de le retirer.

Enthousiaste Elodie jubile

– Ouah une nouveauté, oui oui attache moi mon chéri  !

– Je vais assouvir mes fantasmes les plus fous sur ton corps de chienne soumise !!

-Surtout ma chérie pas un mot, je ne veux entendre que tes râles compris !

– Hum je suis impatiente commençons mon chéri !.

Les deux tourtereaux sont vite nus.

Les poignets d’Elodie son fixés après le lit et le foulard  placé sur ses  yeux.

L’amant regarde sa montre , il est dans les temps.

La porte d’entrée s’ouvre doucement,  Lucas et son ami pénètrent dans la maison, montent doucement l’escalier qui meme a la chambre,dont la porte est restée entre ouverte.

Le voisin très gêné attend les ordres, Lucas lui fait signe de ne pas bougé  et de garder le silence .
Sans bruit Lucas et Paul retire leur vêtements, ils ont décidés du scénario bien avant.

Paul monte sur le lit et offre sa queue a sucer, Elodie ouvre la bouche et gobe le gland , elle le tète longuement.

La bite prend de formidables proportions, Paul a une queue de cheval., il l’enfonce dans la gorge d’Elodie, qui manque étouffer.

Il retire son membre , Elodie reprend son souffle et dit.

-Ouah Putain mon chéri tu veux m’étouffer, j’ai l’impression que ta bite est beaucoup plus grosse !

Paul fait un

-chuuuuuuuuuuuuuuuuut. !

Il pose ses mains sur les seins généreux, les  caresse longuement  , il roule entre ses doigts noueux les tétons et les presse doucement entre ses pouces et ses index.

Elodie pousse des râles de bonheur, brusquement Paul écrase les mamelons .

Elodie hurle .

-Tu es fou ça fait mal !

Paul regarde Lucas qui lui fait un signe de tête.

Paul donne une gifle cuisante sur la joue d’ Elodie  et pousse un.

-Chuuuuuuuuuuut !  retentissant.

Le voisin s’approche le plus prés de son amante et lui dit.

-Je t’ai dis de ne rien dire !

Paul descend du lit, Lucas prend discrètement sa place, il gobe les mamelons et les fait gonfler a tour de rôle,

Les bouts s’allongent , se tendent, ils sont devenus monstrueux.

Elodie  ronronne comme une chatte.

La bite de Lucas est raide, il la frotte contre les seins de sa femme, puis enserre sa queue entre les lobs charnus .
Il fait des vas et viens puissant entre les seins,.
la branlette espagnole  et brutale. et longue.

Lucas se raidit et décharge en grognant, son sperme épais gicle sur le cou de sa femme.

Il  se redresse, et de la main étale son jus sur les seins et le ventre de la soumise., il demande par gestes a l’amant, de caresser la chatte de sa femme.

Il écarte avec deux doigts les grandes lèvres du vagin, fait bien ressortir le clito et le frotte avec son autre main.

Elodie commence a agiter son bassin, elle a reprit ses gémissements, le bouton double de volume sous les doigts de son amant, elle se cabre et hurle en giclant sa cyprine.

Elle soupire fortement.

Le mari repousse sans bruit l’amant .

Il lui attache les chevilles de chaque coté du lit, et place sous les reins d’Elodie un coussin , le bassin ainsi relevé  offre les deux orifices.

Il entreprend de lui frotter énergiquement le clito, le bouton  gros comme  une amande devient sensible Elodie geint elle halète.

Paul cesse de la masturber, il saisit sa ceinture , la plie en deux et assène plusieurs coups sur la vulve de sa femme.

Elle  pousse des cris de douleur;

-Moins fort mon chéri moins fort je t’en prie  aaiiiiiiiie !

Il cesse de frapper et caresse la chatte brûlante, il y enfonce 4 doigts et la ramone rapidement
Elodie pousse un soupire et jouit a nouveau, sa cyprine est expulsée avec forte de sa chatte.
Son corps est agité de soubresauts sous la jouissance .

Lucas se retire doucement .

Paul prend la place, il s’agenouille entre les jambes , la tient pas le haut de cuisses et enfonce son braquemart dans la chatte.

Le corps d’Elodie  tremble encore .

Elle pousse un ouuuuuuuaw !  lorsque  le manche large et épais bute contre le col de son utérus

Paul commence un lent va et vient qui augmente au fur et a mesure qu’ Elodie geint..

– Oh comme tu me remplit mon chéri !!

Paul tire fortement sur les cuisses pour l’empaler a fond.

Lucas a reprit sa ceinture et donne de violent coups sur les seins de sa femme.

Elle hurle.

– maiis qui  est laaaaaaaaaa  nooooooooon !

Encore un volée de coups s’abattent sur son corps meurtri ;

Lucas lui arrache le foulard.

– Mon dieuuu noon Luuuuucccaaaaasl pitié !

– Ah salope tu veux de la bite eh bien tu vas en avoir  !

-Paul vas-y défonce cette salope !

le pieu puissant s’enfonce allègrement dans le conduit, la vitesse et rapide.

Lucas passe la ceinture  a l’amant et lui demande de la frapper sur le seins  et le ventre et de ne pas faire semblant.

L’homme lève le bras et abat la lanière  de cuir sur le ventre de sa maîtresse, a chaque coup de ceinture, elle  se cabre., de ce faîte elle s’empale d’avantage sur le bite de Paul qui ravit sourit.

-Oh la je suis bien au  fond  de ta salope Lucas, je ne sais pas si c’est les coups qui produisent cette effet, mais qu’est qu’elle mouille  un vraie fontaine !!

– Bon toi arrêtes de la frapper et mords lui les tétons je veux l’entendre gueuler !

L’amant gobe un mamelon le tète  ,malgré la douleur des coups, Elodie grogne, les coups de boutoir et la succion  la font délirer.

Paul accélère ,Elodie râle plus fort, Paul monte sur le lit et enfonce sa verge raide dans la bouche de sa femme.
Il tire fortement sur ses cheveux ,lui baise la bouche comme un forcené.

Rapidement il se déverse  , de puissants jets  remplissent la gorge de sa femme, il donne encore quelques coups de reins avant de se retirer.

-Avale salope,  tu en as pas encore finie ! qui lui hurle.

Elle déglutie la semence épaisse.

Elle ondule du bassin sur la queue de Paul.

-Lucas elle va jouir, je continue ?

– Oui qu’elle se vide, je lui réserve  une  surprise a cette garce !

Le rythme  augmente Elodie s’arque boute et jouit en poussant des cris de bêtes blessées.

L’amant lui mord un mamelon, la femme pousse un cri rauque et gicle encore une fois.

Paul, sur les consignes de Lucas se retire du corps degoulinant.

Il s’allonge sur le sol, Lucas détache sa femme et dit.

-vas t’empaler sur la queue de mon pote !

elle saisit le monstre qui n’a pas baissé la tête, et s’empale la chatte a fond.

Il demande a l’amant de l’enculer.

C »est ce qu’il fait .

– Allez  bourrez la !!

Les deux la pilonne un bon moment,, les queues coulissent dans les gaines de chair de plus en plus rapidement.
Elodie se cramponne a Paul et grimace en jouissant les.

-ah aaaaaahh  huuuuuuum  ! prouvent qu’elle prend un pied d’enfer.

– Bon je vous rejoint ! annonce Lucas.

L’amant s’écarte légèrement, Lucas l’enjambe ,fait glisser sa bite contre celle de l’enculeur et  pénètre sans ménagement le trou déjà occupé.

– Oooooh deux bite dans mon cul ouaaaaaaaaaaaah  !

C’est trois bites qui la font couiner, les assauts sont terribles, l’anus distendu  subit une  double penetration mémorable.

– Alors sale pute, tu aimes te faire casser le cul hein !

– Mon dieu c’est trooooop boooooooon ! répond Elodie chevrotante.

– Ben merde alors moi qui crois la punir elle adore ça la salope !

– Oui oui défoncez moi , plus fort  !

– C’est une vraie chienne ta femme Lucas !

– Je crois que oui, je vais la dilater un max , elle veux jouir elle va jouir !

Les trois déversent chacun leur tour une cascade de foutre chaud dans les entrailles  brûlants d’Elodie.

Ils la libèrent.

Lucas ordonne au deux autres mâles de lui replier les jambes sur son torse et de la maintenir fermement.

Elodie et livrée a son mari et maître.

Il enfonce ses doigts dans le vagin gluant de sperme , tourne en poussant, la main s’enfonce entièrement dans la chatte.

Elodie grince des dents, Lucas commence un va et vient de plus en plus violent, la main qui voyage dans la chatte fait un bruit de succion.

Sa femme grogne et agite doucement sa croupe, elle  halète, sa respiration et rapide, son souffle court, elle pousse un cri, lorsque Lucas ferme le poing et la ramone sauvagement  .

Sa jouissance et trop forte, elle hurle, sa tête bascule de gauche a droite, ses yeux sont presque retournés dans leurs orbites, elle bave.

Il ouvre la main dans la chatte et commence a faire entrer l’autre, Elodie geint comme un animal.
Petit a petit la main rejoint l’autre.

Lucas pistonne la chatte, les mains font gémir atrocement sa femme.

-Oooh  ça viennnnnnt !

Elle jouit encore une fois;

Lucas retire doucement une main et la pose contre l’anus débordant de sperme, il pousse sans discontinuer, l’anneau avale la main lentement.

Elodie souffle comme un dragon

Une fois ancrée a fond il agit comme deux piston, l’un dans la chatte et l’autre dans le fondement.

Lorsqu’une main est presque hors de la gaine l’autre et a fond et vis versa;

Le ramonage et long  les enfoncements deviennes de plus en plus brutaux.

Elodie , n’en peut plus son corps est secoué de spasmes, elle se contracte et explose  en hurlant, ses cris résonnent dans la chambre.

Lucas retire ses deux mains des orifices béants.

Sa femme reste étendue sur le sol puisée, il commence a uriner sur son corps,il lui ordonne d’ouvrir la bouche e y dirige le jet,  il invite les deux autres mâles a faire de meme.

-Elle a droit a une douche dorée ma salope !

Les trois soulagent leur vessie, sans omettre de viser la bouche..

Elle avale a pleines gorgées le liquide salé.

Maintenant, toujours sous les ordre du mari trompé qu’ils se branlent et déchargent leur sperme épais sur le corps encore marqué  de stries rouge.

A chacun leur tour elle doit nettoyer avec sa langue les bites gluantes

C’est trempée et rassasiée qu’elle se dirige vers la salle de bain.