Nous sommes un couple de 31 ans pour moi et 32 pour ma femme.

C’était un soir d’été banal comme tous les autres, on était là, on s’emmerdait un peu devant la télé. Line, ma femme se leva. alla prendre son bain. Moi, pendant ce temps j’en profitais pour mettre un film porno. Si bien qu’à son retour j’avais la main dans mon short et la bite bien raide, en s’assaillant près de moi elle me fit enlève ta vilaine patte de là. Je fis la sourde oreille, elle n’insista pas.

Dans le film c’était un trio de copains, qui voulait expérimenter plusieurs sortes de relations.

Je la regardais près de moi dans sa petite robe, sans soutif, Avec une toute petite culotte, j’avais envie de la baiser sans autre façon, sans préliminaire, à sec. comme ça, là, c’était le film qui me rendait aussi macho. Je devais me retenir, car ma chérie n’aurait jamais accepter ce manquement à mes devoirs. Sachant cela, je me concentrais sur le film.

Je la regardais intensément, je cherchais mon courage, pour lui poser cette question. As tu dèja fait l’amour avec deux hommes? elle me fustigea du regard, NON me répondit elle. Le film continuait, une autre scène arriva, un des deux hommes badigeonna le fion de la belle vicieuse. Je fis une autre réflexion. « Elle semble aimer ça en plus »…. Line ne dit mot. Cette fois le vicieux lui introduisit 2 doigts. « Je cois que mon penis pris encore 2 cm » Puis il l’enfila trois doigts, et de quatre . Je n’en pouvais plus. Je voulais lui poser une autre question.
 »
J’ose enfin, d’une petite voix je fis. T’a t’on dèja mis un doigt dans l’anus? Calmement elle me dit oui. Pour moi c’étais un giffle (oui! quelqu’un avait mis son Doigt dans l’anus de ma femme).

Le film continu, le même mec astiquait son énorme verge avec de la pommade. il écarta sans ménagement les jambes de la vicieuse et la pénétra d’un coup sec jusqu’à la garde, (elle avait pris 22 cm dans les tripes). Je regardais encore une fois Line ma chérie. Je n’osais lui poser la question, elle me regarda et me demanda ce qui n’allait pas. Et ça t’as déjà fait ça, lui demandais je? D’une voix détaché elle me répondit pas avec une si grosse queue. » Mais pourquoi pas! ».

J’étais outré.

Plus de la moitié du film était passé, je n’avais plus ouvert ma bouche.quand un des mecs s’allongea sur le ventre. La vicieuse du film pris position sur lui assise sur ses jambes. un pot de crème à la main, lui écarta les fesses et commença à lui masser l’anus. Hum hum fit Line près de moi. Je levais la tête pour la regarder, elle avait un sourire narquois. Une femme t’a t’elle déjà masser le fion me posa t’elle comme question? Bien sur que non. Aimerais tu que je te le fasses. Non! je répondis, Tu es sur insista t’elle? je ne répondis plus.

Elle . ………. As tu déjà essayer? avec ton propre doigt?

MOI…….Non,

Elle…….Voudrais tu essayer?

Pas de réponse de ma part.

A ce moment la fille du film écarta le mec,elle,lui enfila sa main dans le troufignon le mec poussa un grand cris de douleur je suppose.

ELLE………. il apprécie tu vois! Coucou me fit Line.

ELLE…………Tu savoures la scène? Line prenait plaisir à me taquiner.

MOI ………..oui je savoure, fis je de nouveau.

ELLE………..Tu aimerais qu’on te met une main.

Je fis la sourde oreille.

Heum me fit elle. Pas de réponse? Ha! mon cochon.

La vicieuse enleva sa main, Le mec avait le trou de balle tout dilaté, il était cambré, il restait dans cette position, il attendait. Son copain qui avait une aussi belle bite que lui. l’enfila tout de go.

Coucou ..fit ma chérie.

ELLE……..aimerais tu qu’un homme te prend par le cul?

MOI……..NON.J’étais agacé.

ELLE……Pourquoi?

Pas de réponse de ma part.

Elle…….Heumm fit elle. Pas de réponse c’est oui.

Nous continuâmes de regarder le film, qui tirait sur la fin.

Elle m’avait énerver grave avec ses questions à la con! Mais je dois reconnaître que c’étais moi qui avais commencer et qu’ à ce moment cela m’exciter.

Comme dit le dicton: Tel est pris qui croyait prendre, bien fait pour moi.

Le film termina sur sur des images les plus hard. La « dépravée » se faisait mettre les deux mandrins en même temps, pendant que le poilu lui ramonait le fion, l’autre queue lui labourait le vagin. Je ne pus m’empêcher de penser à ma copine. Pouvait elle prendre deux bites de cette envergure comme cette femme? avec son 1.55m- 50kg.

Je me tus… Je la voyais qui me regarder attendant une question de ma part pour me ridiculiser, mais, dans le fond de moi même je s’avais qu’a ce petit j’étais perdant.

Il était l’heure d’aller se coucher. Dans le lit mon sexe ne voulait pas débander. J’avais une très grosse envie, cela se voyait, elle le savait mais joua l’indifférente.

Je ne pus résister très longtemps, je m’approchai d’elle, soulevai sa nuisette, allai directement à son sexe. Vicieuse comme elle est, elle avait deviné mon intention. Me facilita même la tâche en écartant ses jambes.

Pas besoin de mettre un doigt pour savoir à quelle point elle était mouillée. Sa culotte était trempée, ses deux lèvres aussi. Elle me regarda avec défiance, ses yeux me disaient, « et alors tu ne dis plus rien? oui le film, mais aussi tes questions m’ont excités » D’un triomphalisme mal placé je fis « je le savais ».

Elle ne rétorqua rien, se contenta d’ouvrir plus les jambes, sa chatte béante, baveuse, me contraint à la lécher, j’y allais à pleine bouche, j’ouvris son trou pour y fourrer ma langue, c’était délicieux!

Elle se mit sur le dos ouvrit ses jambes, c’était l’invitation suprême, je me mis en position devant elle, prit mon dard d’une main, appuyai mon gland contre son clito, j’allais descendre ma queue pour la lui enfoncer, quand elle me retint, ferma ses genoux m’empêchant de la pénétrer. Quoi? qu’est ce qui a? fis je.

Elle avait un sourire sadique sur ses lèvres. Alors monsieur!… On ne me demande plus ce que j’aurais aimé?

Elle me fit presque débander.

La dernière scène était très excitante pourtant, monsieur n’a pourtant poser aucune question… Au lieu de me prendre en pensant à la grande salope du porno parlons un peu de tes fantasmes. Elle avait pris le dessus maintenant c’était elle qui donner le la.

Je me fis tout petit, d’une toute petite voix excuses moi.

Elle… pas question d’excuse, Tu as envie de m’enculer? fais le, que voudrais tu d’autre? allez répond.

Moi… J’ai honte, je n’ose pas te demander.

Elle… tu aimerais qu’un homme me prend devant toi, dis le, se ne sont que des fantasmes.

De ma part toujours rien, aucun mot ne sort de ma bouche.

Elle….. depuis le temps que mes fesses attendent que tu l’encule.

Là, c’était trop, je me décidais à tout lui avouer.

MOi… ..c’est vrais quand j’ai vu le film j’ai souvent penser à toi. depuis notre premier rapport je voulais te défoncer le fion, c’est vrais que quand j’ai vu les deux mecs sur cette salope, j’ai presque joui en m’imaginant que c’était toi. Je me suis aussi posé la question si avec ton gabarit tu supporterais deux aussi gros outils.

Elle….. Bien sur que mon fion et ma chatte avaleraient ces deux queues. Que crois tu?

Elle…..maintenant à moi , d’abord: Tu m’encules. 2) tu me laisse te défoncer, 3) si tu veux on cherche un autre compagnon pour le faire à trois.

Elle…. Mais pour ce soir c’est moi qui t’encule, tournes toit.

Comme un vrais toutou j’ai obéi, je me suis allongé sur le ventre la laissant toutes initiatives. Elle m’écarta les fesses, je sentis sa langue chaude et humide me caressée l’anus. Elle voulait me déchirer le cul, après sa langue chaude je sentis le froid du gel sur mon fion, elle me badigeonnait me massait, jusqu’au moment ou je sentis son doigt me pénétrer, elle m’astiquait, c’était trop bon, puis elle mit sans doute deux doigts. cela dura un interminable moment.

Elle s’allongea sur moi et me susurra à l’oreille devines? quatre doigts, tu es une salope tu aimes ça. je lui fis oui. Elle était satisfaite, elle avait vérifié que j’aimer bien me faire enculer…. elle me chuchota une dernière chose mon petit PD chérie.

Après ça elle se retourna, me laissa faire ce que je voulait. comme elle je lui écartai les fesses la léchai, l’enculai « c’est vrais elle n’était plus vierge du cul »
elle me demanda de lui dire des insanités, de la traiter de Put, de gouine, de salope et j’en passe.

Après toute ces nouveautés, je pensais dormir, mais ma femme était d’humeur loquace, ma chienne de femme avait décidé de me parler crûment avec des mots de salope.

Elle… Alors ton fantasme? me faire prendre par deux hommes.

Moi… j’ai peur, mais j’adorerais.

Elle … si tu le fais choisis deux avec de très gros sexes. Mais si ti comptes moi plus deux ça fait trois,

Elle…. Mais toi tu regardes et tu me prends après.

Elle… et moi je te promet que dés demain je vais m’acheter un god ceinture, comment tu le veux un gros ou un moyen?

Elle… autre chose à partir tu es ma femme.

Moi…. j’étais d’accord sur tout, je voulais me faire défoncer par ma femme. En secret, je pensais me faire défoncer par ses amants, la regarder jouir avec une bite dans le cul une dans la chatte et pourquoi pas une dans la bouche. J’aimerais la préparer pour ses galants, leurs offrir son sexe son cul lubrifié préalablement par moi.