Août 1986,je viens d’avoir 14 ans les vacances ont assez mal débutées pour moi ,je me suis fracturé le poignet j’ai donc un plâtre pour 4 semaines .Ma mère a repris son travail je suis donc expédié chez ma grand-mère jusqu’à la fin du mois.

Ma grand-mère veuve depuis de très nombreuses années est ravie de voir arriver son petit-fils . Après avoir travailler plusieurs années à Paris elle a décidé à 63 ans  de retourner vivre dans sa vieille  maison familiale près de Reims . Avec mon bras en vrac  je ne  suis pas d’une grande aide  mais j’essaie de me rendre utile.

Ce fameux jour que je n’oublierai jamais  je décide de rentrer sous la grange les stères de bois qu’elle s’est faites livrer , pas génial avec une main j’y ai passé deux bonnes heures j’étais ruisselant de sueur . Ma grand-mère me conseilla de monter dans la salle de bain pour m’y doucher en ajoutant d’elle aller me rejoindre pour m’aider .Elle arriva dans la pièce avec un Tshirt et un jean’s propre à la main .Je commençais à me déshabiller d’une main quand elle me ratrappa in extrémis alors que sur une jambe j’allais perdre l’équilibre .Nous en avons bien ris , elle plaisanta en me demandant si je n’avais pas bu un petit coup avant de monter . Par pudeur je gardais mon slip mais elle insista pour que je mette tout mon linge dans la panière à linge sale .J’étais assez gêné car je ne m’étais plus déshabillé devant elle  depuis bien des années .J’avais honte de mon sexe qui me semblait démeusuré ,je jouais au foot et toutes les semaines aux douches du vestiaire j’avais droit à une réflexion sur sa taille à cette époque  la seule référence que j’avais sur le sujet était la taille de celui de mes copains . Je m’installais donc sous la douche en lui tournant le dos  je me mettais un peu de shampoing sur la tête lorsque je sentis qu’elle me savonnait le dos ,les fesses puis les jambes ,et me lança « allez puisque j’ai commencé , tourne toi  » ,elle continua ,le visage le bras valide puis j’ entendis « écarte un peu les jambes ,elle me savonna entre les jambes puis le sexe ,j’eu un petit mouvement de recul,elle me demanda si elle m’avait fait mal ,je lui repondis que non . Elle retira le gant de toilette de sa main  et me  savonna  à nouveau  le sexe sans le gant  .J’ai  immédiatement ressenti une sensation de plaisir telle que ma gêne a été secondaire ,elle a plaisanté en me disant « il faut bien le laver ce zizi tout en me décalottant d’une main et en savonnant le gland de l’autre .La réaction ne s’est pas faite attendre mon pénis s’est mis à durcir et à se raidir .Elle a fait la « surprise  » en me faisant des commentaires du style « et bien toi alors il ne faut pas te toucher , suivi de « mais c’est que tu es devenu un homme ,mamie qui te voyait toujours comme un petit garçon ». Puis elle me fit une leçon d’anatomie en m’expliquant que c’était mieux ainsi  que cela permettrai de mieux nettoyer le gland .Tout en me tenant le pénis décalotté elle savonnait le gland par des mouvements de va et viens .Je n’en pouvais plus j’avais le visage en feu mon coeur tapait dans ma poitrine comme un malade ,j’avais très peur d’éjaculer j’ai été surpris de m’entendre dire à haute voix deux « mamie  mamie ! » elle s’arrêta me regarda dans les yeux et me dit « çà ne te plais pas  » j’ai dis un « si »  ,elle a pris la douchette m’a rincé le sexe a tiré le tabouret vers elle ,elle s’est assise le visage à hauteur de mon bas-ventre a pris mon pénis tendu dans sa main et l’a introduit dans bouche ,j’ai cru que j’allais m’évanouir ,je sentais sa langue tourner autour de mon gland  puis se furent de grands mouvements de va et viens , après quelques minutes  j’ai sentis une puis deux pulsations incontrolables , mon pénis s’est contracté  comme jamais et de puissants jets ont inondés la bouche de ma grans-mère .J’ai bien vu les mouvements de déglutition ,je me souviens qu’elle m’a carressé le sexe avec délicatesse ,puis comme s’il ne s’était rien passé elle a pris une serviette et m’a enveloppé .Jusqu’au soir tout s’est passé comme à l’habitude.Après le diner nous avons regardé la tv puis nous sommes allé nous coucher ,la seconde chambre étant en rénovation nous dormions dans la même chambre plus petite et doté d’un seul lit .Ma grand-mère était montée un peu avant moi et avait commencé à se déshabiller,je l’ai donc aperçu nue de dos dans la pénombre de la lampe de  chevet Mais j’ai instinctivement porté mon regard sur ces fesses ,regard qui a immédiatement déclenché un prémise d’érection .J’ai rapidement enfilé mon pyjama et je me suis jeté sous les draps .Aussitôt au lit ma grand-mère s’est touné vers moi en me disant »tu sais chéri cet après-midi quand j’ai vu ton zizi dans cet état il fallait  que je te soulage rapidement  » puis sur un ton très calme très affectueux elle m’a demandé si je me masturbais , , à quelle fréquence ,elle me dit que c’était que je me masturbe mais qu’il fallait être raisonnable .Puis ce furent les compliments sur la taille  de mon pénis sur la forme du gland puis sur mon sperme .Tous ces mots dans la bouche de ma grand-mère avaient rendu mon sexe aussi raide que lors de sa felletion, puis elle me dit que j’avais jouis comme un homme ,qu’il ne fallait plus parler de zizi mais de « bite » ou de « queue ».Elle poussa le drap du lit ,mon sexe émergeait de la fente de mon pyjama elle le pris dans la main me carressa quelques instants se redressa enleva sa chemise de nuit elle me dit, »tu peux chéri ,carresse les poupougnes de mamie  » je me mis à carresser les seins de ma grand-mère puis elle éteint le chevet prit ma mainet ,la guida vers son entre -jambe . Pour la première fois de ma vie je carressais le sexe ,pardon le « minou » d’une femme,je du la pénétrer de mes doigts ,puis elle m’expliqua que les femmes adoraient qu’on leur face ce qu’elle m’avait fait avec la langue l’après-midi ,j’ai donc léché le sexe de ma gran-mère ,pratique qu’elle m’imposa souvent par la suite .A chaque fois qu’elle m’a demandé de la lécher avant que je ne commence elle me disait d’aller prendre son porte-monnaie et elle me donnait  suivant les fois entre 30 et 50 Frcs . Elle était un peu exibitioniste elle aimait une fois sur le lit jambes écartées que je regarde longuement son sexe  .Pendant deux jours il y a eu felletion masturbation ,c’est vrai qu’elle m’a à plusieurs reprise demandé de me masturber devant elle .Jusqu’à ce matin du 16 aout ,jour tatoué dans ma mémoire ,le jour se levait à peine ,elle m’a réveillé vers 4 ou 5 H elle a commencé une fellation et m’a dit « si tu me lèches bien ma foufoune tu auras une récompense « je pensais à l’argent anniversaire aidant .Je l’ai donc lèché particulièrement longtemps elle me carressait le sexe .Alors que j’avais le visage calé entre ses cuisses j’ai cru entendre « tu m’as  bien léché chéri tu peux aller me mettre ta bite la ou tu as léché. J’ai donc le jour de mes 15 ans eu un premier rapport sexuel avec ma grand-mère.Il y en a eu beaucoup d’autres jusqu’à la fin aout .Puis très occasionnellemnt lors de nos visites respectives .Bien que cette relation soit incestueuse j’ai toujours été concentant et j’ai toujours éprouvé beaucoup de plaisir je suis même très vite devenu demandeur .